Nouvelle-Écosse : recommandation du Comité d’examen d’accélérer la hausse du salaire minimum à 15,00 $ l’heure - Retail Council of Canada
Finances et politiques fiscales | Salaire Minimum | Nouvelle-Écosse | Opérations en magasins

Nouvelle-Écosse : recommandation du Comité d’examen d’accélérer la hausse du salaire minimum à 15,00 $ l’heure

18 janvier, 2023

La semaine dernière, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a prévenu les parties prenantes qu’il envisageait l’application de la recommandation du Comité d’examen du salaire minimum de la province de porter le salaire minimum provincial à 15,00 $ l’heure le 1er octobre 2023.

Le gouvernement réfléchit aussi à la recommandation du Comité d’établir, à partir du 1er avril 2024, les futures augmentations du salaire minimum en fonction d’une formule fondée sur la variation du taux d’inflation de l’année précédente plus 1 %.

Le simple fait que le gouvernement réfléchisse à cette possibilité déçoit le CCCD, car le gouvernement a déjà décrété neuf augmentations spéciales du salaire minimum provincial de 2018 à 2024. Ces hausses spéciales excèdent le mandat officiel précédemment défini de la province, qui est de réviser le salaire minimum en fonction de l’évolution de l’Indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente. Les entreprises ont fondé leur planification à long terme des salaires sur la décision prise par le gouvernement en 2022 d’augmenter à cinq reprises le salaire de base de la province.

Ces hausses ont commencé le 1er avril 2022, et il était prévu qu’elles surviennent chaque 1er avril et 1er octobre jusqu’à ce que le salaire minimum atteigne 15,00 $ l’heure, le 1er avril 2024.

Le gouvernement avait aussi annoncé l’an dernier que le recours à la nouvelle formule d’établissement du salaire de base (variation de l’IPC plus 1 %) commencerait le 1er avril 2025. Après avoir présenté un cadre d’application du salaire minimum assez difficile, mais prévisible pour les entreprises, il est décevant de voir le gouvernement envisager l’abandon de son plan de hausses successives avant même de l’avoir achevé. Le CCCD entend soumettre ses préoccupations à la ministre du Travail de la Nouvelle-Écosse.

Jim Cormier

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Jim Cormier
Directeur, Relations gouvernementales (Atlantique)
jcormier@retailcouncil.org 
902 422-4144

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.