Le français, langue du commerce de détail

La langue française fait partie intégrante de l’identité des Québécois et contribue au charme québécois. Langue d’accueil dans les commerces, elle fait partie du paysage et de la personnalité de Montréal et du Québec. Le fait français est aussi un des facteurs d’attraction pour la clientèle touristique.  

Afin d’informer et d’outiller les commerçants pour leur permettre d’être conformes aux dispositions de la Charte de la langue française autant en ligne qu’en personne, le CCCD travaille étroitement avec l’Office québécois de la langue française (OQLF).

Plusieurs ressources sont déjà disponibles et le CCCD en publiera d’autres régulièrement.

Félicitations aux gagnants

Lors du dévoilement des conclusions de la 11e édition de l’étude annuelle WOW de Léger, le CCCD a remis les prix Molières du commerce de détail 2020. Pour une deuxième année, le CCCD, en collaboration avec l’Office québécois de la langue française, a souligné l’excellence pour l’utilisation du français pour les commerçants opérants au Québec. 

Voici les gagnants pour l’année 2020 :

  • Entreprise d’origine non québécoise qui s’est mieux adaptée au contexte francophone du Québec dans toutes ses activités et communications: TELUS
  • Entreprise qui incarne l’excellence en matière d’utilisation de la langue française dans le service à la clientèle offert par ses employés en ligne: La Maison Simons
  • Entreprise qui incarne l’excellence en matière d’utilisation de la langue française dans les informations ou la documentation disponible en ligne: Ameublements Tanguay

Les gagnants et les finalistes ont été sélectionnés par le public via un sondage Léger marketing. Les gagnants ont été dévoilés lors de l’événement WOW, organisé par Léger, qui a eu lieu le vendredi 15 janvier 2021 à 9H00.

Voici les gagnants de l’édition 2019 :

  • L’entreprise ayant le mieux réussi son implantation linguistique au Québec : Canadian Tire
  • L’entreprise offrant le meilleur service en français en magasin: Canadian Tire
  • L’entreprise offrant le meilleur service en français sur le web: Archambault

Nouvelles

  • Entreprises de moins de 50 employés
    Bien que votre entreprise n’ait pas l’obligation de faire un exercice formel de francisation, elle n’en reste pas moins soumise aux dispositions de la Charte de la langue française. Toutes les entreprises qui font des … Continuer
  • Sachez chasser ces anglicismes !
    La langue des affaires et du commerce est tellement remplie d’anglicismes que nous ne nous en rendons plus compte. Il est temps d’adresser ce problème et d’engager une conversation autour de ce phénomène. Si la … Continuer
  • Commerce en ligne et descriptif de produit
    Certains consommateurs sont à l’affut des erreurs ou parfois du manque de concordance entre les descriptions de produits en anglais et leur pendant en français. Par exemple, un produit dont la description anglophone comporte plusieurs … Continuer
  • Commerce en ligne, pandémie et changement d’habitude
    La pandémie et les différents épisodes de confinement auront fait ressortir l’importance du commerce en ligne. Pour plusieurs détaillants, leur site web aura été une bouée de sauvetage lors des différentes fermetures de la dernière … Continuer
  • Le français en ligne
    Saviez-vous que votre site web est soumis aux mêmes exigences linguistiques que votre magasin physique ? Il est important que votre magasin virtuel soit tout aussi accueillant pour les Québécois que votre magasin physique. Outre … Continuer
  • Francisation des milieux de travail
    Bien que la loi ne comporte aucune obligation de francisation en milieu de travail pour les entreprises de moins de 50 employés, l’Office de la langue française propose quand même un service d’accompagnement et de … Continuer
  • Physique ou numérique, c’est en français que ça se passe
    Le commerce en ligne a pris une place considérable avec la pandémie et le confinement. Les détaillants québécois, ou opérant au Québec, sont exposés comme jamais au métalangage propre au développement Web ainsi qu’aux différentes … Continuer
  • De l’utilisation du mot « bannière » dans le commerce de détail
    En français, le mot « bannière » désigne le signe de ralliement de tous les hommes d’armes appartenant au même ban, c’est-à-dire à une même justice supérieure (châtellenie). Il s’ensuit que « bannière » prend … Continuer
  • Affichage des marques de commerce
    La Charte de la langue française exige que l’affichage public, tout comme la publicité commerciale, soit en français au Québec. Une autre langue peut être aussi présente; mais le français doit y figurer de manière … Continuer
  • Le français et les médias sociaux
    Bien que la Charte de la langue française soit entrée en vigueur bien avant l’apparition des médias sociaux, ceux-ci, tout comme les sites Web, sont soumis aux dispositions de la Charte. L’ensemble des dispositions régissant … Continuer

Voir tous les articles sur la langue française

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.