Coronavirus | Île-du-Prince-Édouard | Nouvelle-Écosse | Terre-Neuve-et-Labrador

Provinces de l’Atlantique : importants assouplissements des restrictions liées à la COVID-19 et instauration de plans de réouverture

11 février, 2022

Dans la foulée des succès que connaît la région de l’Atlantique dans sa lutte contre la pandémie, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont pris la décision d’assouplir de manière importante les restrictions liées à la COVID-19. Ainsi, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard ont présenté des plans par étapes afin de lever toutes les directives sanitaires en vigueur sur leur territoire d’ici la mi-avril 2022. Le Nouveau-Brunswick, de son côté, devrait rendre public un plan similaire avant la fin de la semaine.   

Il s’agit de bonnes nouvelles pour les membres du CCCD puisque la fin des mesures de santé publique surviendra avant les lucratives saisons touristiques de l’été et de l’automne.

Nouvelle-Écosse

Le 14 février 2022, la Nouvelle-Écosse amorcera la phase 1 de son plan de réouverture en trois étapes. Si tout va bien, ce plan entraînera la levée de toutes les restrictions liées à la COVID-19 avant la mi-avril 2022. 

Chacune des phases durera environ quatre semaines. 

Phase 1 (14 février 2022)

  • Aucune restriction de capacité dans les commerces de détail et les salons, mais la distanciation physique doit y être respectée.
  • Les files d’attente à la porte des commerces de détail ne peuvent comprendre plus de 25 personnes.
  • Les restaurants peuvent fonctionner à 75 % de leur capacité (2 m entre les tables et maximum de 25 personnes par table). Fin du service aux tables à minuit et fermeture des restaurants à 1 h.
  • Les cinémas peuvent fonctionner à 50 % de leur capacité en respectant la distanciation physique. Les clients des cinémas doivent porter le masque en tout temps et ne peuvent manger et boire que dans certains endroits prévus à cette fin.
  • Les lieux où sont données des leçons de musique peuvent fonctionner à 75 % de leur capacité en respectant la distanciation physique. Le masque est obligatoire, sauf dans le cadre d’activités où il est difficile d’en porter un. Les leçons individuelles sont autorisées.
  • Une preuve de vaccination est nécessaire pour toutes les activités discrétionnaires.
  • Dans les commerces où une preuve de vaccination n’est pas exigée, le port du masque est obligatoire en tout temps, sauf pour manger et boire.
  • Les plans opérationnels demeurent obligatoires.
  • L’ensemble des restrictions à la frontière et des obligations d’isolement sont levées pour les voyageurs nationaux qui arrivent en Nouvelle-Écosse.

Phase 2 (environ un mois après le lancement de la phase 1)

  • Aucune restriction de capacité dans les commerces de détail, les salons et les restaurants, mais la distanciation physique doit y être respectée.
  • Les restaurants peuvent revenir à leurs heures d’ouverture normales, mais doivent respecter une distance de 2 m entre les tables et un maximum de 25 personnes par table.
  • Les cinémas peuvent fonctionner à 75 % de leur capacité en respectant la distanciation physique. Les clients des cinémas doivent porter le masque quand ils sont à leur place, sauf pour boire et manger (ils peuvent boire et manger à leur place).
  • Les lieux où sont données des leçons de musique peuvent fonctionner au maximum de leur capacité en respectant la distanciation physique. Le masque est obligatoire, sauf dans le cadre d’activités où il est difficile d’en porter un. Les leçons individuelles sont autorisées.
  • Une preuve de vaccination est nécessaire pour toutes les activités discrétionnaires.
  • Dans les commerces où une preuve de vaccination n’est pas exigée, le port du masque est obligatoire en tout temps, sauf pour manger et boire.
  • Les plans opérationnels demeurent obligatoires.

Phase 3 (environ un mois après le lancement de la phase 2)

  • Toutes les restrictions sanitaires touchant les entreprises sont levées, MAIS le gouvernement peut exiger le port du masque et la présentation d’une preuve de vaccination.

Lire le communiqué de presse (en anglais).

Voir les détails du plan de réouverture (en anglais).

Île-du-Prince-Édouard

Le 17 février 2022, l’Île-du-Prince-Édouard amorcera la première étape de son plan de transition en 3 étapes Vers l’avenir (en anglais). Si tout se déroule bien, ce plan entraînera la levée de toutes les restrictions liées à la COVID-19 avant la mi-avril 2022. Chacune des étapes durera trois ou quatre semaines. 

Étape 1 (17 février 2022)

  • Les commerces de détail et les restaurants peuvent fonctionner à 50 % de leur capacité. Remarque : 20 personnes par table au maximum.
  • Une preuve de vaccination est nécessaire pour toutes les activités discrétionnaires.
  • Dans les commerces où une preuve de vaccination n’est pas exigée, le port du masque est obligatoire en tout temps, sauf pour manger et boire.
  • Aucune obligation d’isolement pour les voyageurs complètement vaccinés et les enfants de moins de 12 ans dont la famille est complètement vaccinée, mais ces derniers doivent subir un test antigénique à leur arrivée et les 2e et 4e jours suivant leur arrivée.  
  • Les plans opérationnels demeurent obligatoires.

Étape 2 (17 mars 2022)

  • Les commerces de détail et les restaurants peuvent fonctionner à 75 % de leur capacité et sans restriction pour le nombre maximal de clients par table.
  • Une preuve de vaccination est nécessaire pour toutes les activités discrétionnaires réunissant 200 personnes et plus.
  • Dans les commerces où une preuve de vaccination n’est pas exigée, le port du masque est obligatoire en tout temps, sauf pour manger et boire.
  • Les plans opérationnels demeurent obligatoires.

Étape 3 (7 avril 2022)

  • Toutes les restrictions sanitaires touchant les entreprises sont levées.
  • Aucun test et dépistage aux points d’entrée.

Lire le communiqué de presse.

Consulter le plan de transition Vers l’avenir (en anglais).

Terre-Neuve-et-Labrador

Le 14 février 2022, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador prendra les mesures suivantes :

  • Élimination des restrictions de capacité dans les commerces de détail.
  • Permission donnée aux commerces de détail et restaurants de fonctionner à 50 % de leur capacité. 
  • Prolongation de l’obligation de respecter la distanciation physique dans les commerces des membres du CCCD.
Jim Cormier

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Jim Cormier
Directeur, Relations gouvernementales (Atlantique)
jcormier@retailcouncil.org 
902 422-4144

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.