Communauté | Développement durable | Intendance et recyclage | Province | Québec

Consigne élargie : Un projet très ambitieux à mettre en œuvre dans des délais trop courts

26 janvier, 2022

Montréal, le 26 janvier 2022 – Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) tient à souligner l’écoute attentive dont a fait preuve le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette, au sujet du report de six mois consenti pour l’échéance de la mise en place d’un nouveau système de consigne élargie au Québec, mais doute que ces délais soient suffisants. Les bouleversements de la chaîne d’approvisionnement mondiale attribuables à la pandémie ainsi que la pénurie de main-d’œuvre sans précédent constituent des enjeux majeurs à considérer dans la mise en place de ce système. En effet, l’automatisation nécessaire au traitement de tels volumes nécessite l’installation et la construction d’infrastructures adéquates, des opérations qui sont dépendantes de facteurs hors du contrôle des parties prenantes. De plus, la complexité réglementaire de la question exige une étude approfondie du projet, alors que la priorité des détaillants demeure l’approvisionnement et le maintien des activités pour permettre aux Québécois d’avoir accès à une offre alimentaire complète et variée.

« Les détaillants répondent à l’appel du ministre et ont le même désir que lui : mettre en place un système optimal, fonctionnel et qui réponde aux attentes des Québécois. Vu l’ampleur du projet, il est important d’avoir une vision à long terme. Malheureusement, des enjeux hors de notre contrôle rendent impossible l’atteinte des objectifs dans les délais impartis. Produire, construire, installer la machinerie et les lieux de collecte n’est pas aussi évident que ça pouvait l’être en 2019. Qui plus est, en plus d’avoir un impact qui demeure à être mesuré sur la chaîne d’approvisionnement, Omicron complexifie grandement la tâche prioritaire de nos membres, qui est de nourrir les Québécois », d’affirmer Michel Rochette, président du CCCD-Québec.

Le CCCD, qui participera au processus de consultation sur la consigne élargie, espère que le gouvernement prêtera attention à l’expertise de ses membres et procédera aux ajustements nécessaires pour assurer la mise en place d’un système de consigne élargie optimal.

-30-

À propos du Conseil canadien du commerce de détail
L’industrie du commerce de détail comporte le plus grand nombre d’employeurs du secteur privé au Canada, dont les deux tiers sont des membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD). Le CCCD, association sans but lucratif financée par l’industrie, représente des entreprises de toutes tailles implantées dans toutes les régions du pays. En tant que la Voix des détaillantsMC au Canada, nous sommes fiers de défendre les intérêts de détaillants possédant plus de 45 000 magasins et dont les activités sont très diversifiées, allant des produits d’épicerie aux articles de pharmacie, et comptant autant des grandes surfaces que des détaillants indépendants, des commerçants en ligne et bien plus. Au Québec, le commerce de détail, c’est plus de 36 000 magasins, plus de 500 000 travailleurs et plus de 130 G$ de ventes au détail annuellement. www.commercedetail.org

Pour en savoir plus :
Francis Mailly
Directeur, Relations gouvernementales
Conseil canadien du commerce de détail
fmailly@cccd-rcc.org
514 891-2617

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.