Plan de déconfinement : une prévisibilité bienvenue, mais la pression aux portes de certains commerces continue d’inquiéter

Montréal – Le 8 février 2022

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) salue l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement d’un calendrier de déconfinement. Cette prévisibilité est une clé essentielle qui permettra au Québec de relancer pleinement plusieurs secteurs névralgiques de notre économie. Il salue particulièrement la levée des limites de capacité dans les commerces dès le 21 février.

Toutefois, nous demeurons inquiets du maintien de l’obligation du passeport vaccinal dans certains grands commerces – une mesure qui non seulement n’en est pas une de santé publique, mais qui entraîne de nombreuses altercations aux portes de grands commerces.

« Le gouvernement n’a précisé aucun des critères qui guideront ses décisions sur les restrictions d’accès aux grands commerces par l’exigence du passeport vaccinal. Les clients dans les files d’attente sont de plus en plus nombreux et de moins en moins patients, en particulier dans les commerces qui distribuent des produits jugés essentiels. Tout le mécontentement exprimé par ces gens impatients est dirigé, parfois avec violence, vers les employés, qui ne font qu’appliquer les règles. Les appels au calme ne suffisent pas présentement à calmer tous les esprits », rappelle Michel Rochette, président du CCCD – Québec.

Aux conséquences commerciales qui touchent les entreprises ciblées par le gouvernement s’ajoutent donc celles liées à la sécurité des employés et des citoyens. Bien que la très grande majorité des gens soient très respectueux des règles, les cas problématiques sont nombreux, et les forces de l’ordre doivent souvent être appelées en renfort. Les employés des commerces, déjà insuffisants en nombre en raison de la pénurie de main-d’œuvre, sont peu outillés pour faire face à la colère manifestée par certains citoyens. Cette pression sera plus facile à assumer par les commerçants si ceux-ci peuvent la gérer en fonction d’objectifs prévisibles.

-30-

À propos du Conseil canadien du commerce de détail

L’industrie du commerce de détail est le plus important employeur du secteur privé au Canada. Elle emploie près de 2 millions de Canadiens et génère annuellement plus de 78 G$ en salaires et avantages sociaux. Les ventes au détail de base (excluant les automobiles et l’essence) se sont élevées à plus de 400 G$ en 2020. Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) sont responsables de plus des deux tiers de ces ventes. Le CCCD est une association à but non lucratif financée par l’industrie du détail et défend les intérêts des petites, moyennes et grandes entreprises de ce secteur à travers le pays. En tant que la Voix des détaillants MC au Canada, le CCCD est fier de représenter plus de 45 000 commerces de détail de tous types, des magasins à rayons aux épiceries, en passant par les magasins de spécialités, les magasins de rabais, les commerces de détail indépendants et les boutiques en ligne. www.commercedetail.org/

 

Pour plus d’information ou pour faire une demande d’entrevue, veuillez communiquer avec :

Kiana Pagé-Lajoie
Conseillère principale, Communications, Événements et Relations publiques
Cell. : 514 758-1993
Kpage-lajoie@cccd-rcc.org

 

 

 

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.