Le Canada lance un régime de crédits compensatoires pour les GES - Retail Council of Canada
Développement durable

Le Canada lance un régime de crédits compensatoires pour les GES

5 juillet, 2022

Le 8 juin dernier, le gouvernement canadien a présenté son premier protocole d’échange de crédits de carbone, ce qui constitue une première étape vers la création d’un système d’échange fédéral de crédits de carbone. Actuellement, le coût au fédéral d’une tonne d’équivalent carbone est de 50 $ pour les établissements qui produisent plus de 50 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre (GES), mais ce chiffre est appelé à grimper à 170 $ d’ici 2030. En tant que tel, le nouveau régime fédéral de crédits compensatoires pour les GES offre aux entreprises l’occasion de réduire le coût du carbone en générant des crédits compensatoires par le biais de projets de réduction de leurs émissions. 

Le gouvernement a également présenté le premier protocole consacré aux émissions de méthane des sites d’enfouissement. Quatre autres protocoles sont en préparation, dont un programme de réfrigération qui pourrait intéresser les détaillants. Ce protocole, qui devrait être prêt au cours de l’automne, donnera aux entreprises l’occasion de générer des crédits compensatoires en réduisant les émissions d’hydrofluorocarbures (HFC) des appareils de réfrigération et de climatisation causées par des rejets au moment de l’installation de ce type d’équipement ou des fuites pendant leur fonctionnement ou leur remplissage. Rappelons que les HFC sont de puissants GES.

Le gouvernement fédéral poursuit par ailleurs l’élaboration de plusieurs autres protocoles, dont trois pourraient avoir une incidence sur la chaîne d’approvisionnement du secteur du détail. Ceux-ci portent sur la gestion améliorée des forêts, l’augmentation de la matière organique des sols et la gestion de l’alimentation du bétail. Le nouveau régime de crédits compensatoires pour les GES est conçu pour être un important instrument économique qui aidera le Canada à atteindre son objectif de carboneutralité d’ici 2050 ainsi que les engagements qu’il a pris dans le cadre de l’Accord de Paris de limiter l’augmentation du réchauffement planétaire à moins de 2 oC par rapport à l’ère préindustrielle, de préférence à 1,5 oC.

Le CCCD suit avec une grande attention l’évolution de cet important dossier et tiendra les membres informés de tout développement.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Michael Zabaneh
Vice-président, Développement durable
mzabaneh@retailcouncil.org

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.