Finance et Politiques Fiscales | Nouveau-Brunswick | Représentation 

Budget du Nouveau-Brunswick 2019

Aucune hausse d’impôts ou de frais / Léger excédent budgétaire / Plan de remboursement de la dette massive dans le premier budget du gouvernement minoritaire

Mise à jour pour les membres/Incidence

Dans le cadre du premier budget du nouveau gouvernement minoritaire du Nouveau-Brunswick, il n’y aura aucune hausse d’impôts ou de frais. Le budget prévoit un léger excédent et présente un plan agressif visant à réduire la dette massive de la province.  Le budget imposera des réductions budgétaires à certains ministères, mais dans l’ensemble, les réductions sont mineures. Toutefois, ces réductions s’ajouteront au budget d’investissement annoncé précédemment, qui a été réduit de 30 % par rapport à celui promis dans le plan d’investissement pluriannuel du gouvernement précédent.

Le CCCD est généralement satisfait de la direction que le gouvernement a prise pour la province. Cependant, le CCCD est conscient que malgré les compressions budgétaires, les dépenses globales continuent d’augmenter de 1,3 %.

Contexte

Déficit et endettement :

  • Le gouvernement précédent avait prévu un déficit de 188,7 millions de dollars pour 2018-2019. L’approche budgétaire consistant à « se serrer la ceinture » adoptée par le nouveau gouvernement du PC a entraîné un excédent budgétaire de 4,5 millions de dollars pour 2019-2020. L’excédent projeté pour 2020 sera supérieur à 23 millions de dollars.
  • La dette nette de la province s’élève actuellement à près de 14,1 milliards de dollars pour une population de 767 000 d’habitants. La dette nette devrait être réduite de 49,2 millions de dollars d’ici 2020. Ce sera la première fois en treize ans que la dette nette diminuera.
  • La province dépense actuellement 700 millions de dollars par année au service de la dette existante.
  • Le gouvernement PC actuel a fait campagne en promettant d’affecter 125 millions de dollars par année au remboursement de la dette. Cette promesse ne sera pas tenue dans le cycle budgétaire actuel.

Budget d’investissement :

  • Le budget d’investissement 2019-2020 (déposé en décembre 2018) a été réduit à 600 millions de dollars. Le plan d’investissement pluriannuel du gouvernement précédent aurait fixé le budget d’investissement 2019-2020 à 865 millions de dollars.

Autres postes budgétaires à noter :

  • Les revenus devraient augmenter de 1,5 % en 2019-2020.
  • L’économie de la province ne devrait croître que de 0,6 % en 2019-2020.
  • Le gouvernement instaurera une pratique consistant à fournir des rapports financiers trimestriels, plutôt que de fournir des résultats attendus seulement à la fin de l’exercice.

Salaire minimum :

  • Le gouvernement s’est engagé à établir un lien entre les modifications du salaire minimum et l’indice des prix à la consommation de l’année précédente. Le CCCD se réjouit du fait que le gouvernement adhère à la revendication de longue date du CCCD sur le salaire minimum, mais est déçu de l’absence de volonté de légiférer en faveur de ce changement.

Frais :

  • Il n’y a pas de nouveaux frais ni d’augmentation des frais.

Prochaines étapes

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) incitera le gouvernement à maintenir le cap sur la réalisation de budgets équilibrés et viables. Lorsque le budget atteindra un niveau de viabilité, le CCCD demandera un allègement fiscal des sociétés et un allègement de la TVH, reconnaissant les sacrifices consentis par les détaillants du Nouveau-Brunswick pour permettre au gouvernement d’atteindre son budget équilibré.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec Jim Cormier, directeur (provinces de l’Atlantique), par courriel à l’adresse jcormier@retailcouncil.org ou par téléphone au 902 422-4144.

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.