Coronavirus | Ontario | Représentation 

Les détaillants de l’Ontario ont besoin d’une plus grande aide pour faire face à une autre vague de fermetures

12 avril, 2021

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) presse le gouvernement de l’Ontario de proposer des mesures d’aide supplémentaires pour les commerces de détail non essentiels de toutes tailles, qui font face à une nouvelle vague de fermetures.

De nombreux détaillants ontariens non essentiels, de petite comme de grande taille, émergent à peine de plus de trois mois de fermeture, ce qui les a notamment privés de la plus importante période de magasinage de l’année, et voilà qu’on leur dit de refermer leurs portes.

Au total, les commerces non essentiels sont demeurés fermés durant 161 jours au cours de la dernière année. Confrontés à la chute de leurs ventes, disposant de peu de liquidités et forcés de s’endetter de plus en plus lourdement, ils doivent composer avec des stocks dormants, tout en étant obligés de réinvestir dans l’achat de nouvelles marchandises en vue des importantes saisons de magasinage du printemps et de l’été.

Le CCCD estime que plus de 2 000 commerces au Canada n’ont pas pu rouvrir en 2021 ou ont fait face à d’importants obstacles qui ont freiné leur réouverture. Les subventions fédérales liées aux salaires et au loyer ont été d’un certain secours, mais les détaillants sont rendus à un point où ils ont tout simplement besoin d’une plus grande aide.  Le CCCD presse les provinces à travailler avec lui sur les questions suivantes :

  • L’allègement accru et permanent des taxes et services municipaux ;
  • La protection continue contre les expulsions commerciales ;
  • Les crédits d’impôt remboursables pour les dépenses liées aux équipements de protection individuelle (EPI), comme celles attribuables au renforcement de la formation en matière de sécurité ;
  • Les prêts à faible coût et à long terme destinés à aider les détaillants à gérer leur endettement croissant ;
  • Une demande conjointe adressée au gouvernement fédéral afin qu’il améliore le système d’aide en cas de confinement et fasse en sorte que ce système se fonde sur les données régionales, et non nationales, des réductions des revenus.

Grand contributeur à l’économie, le commerce de détail est aussi un puissant facteur de croissance pour de nombreux autres secteurs, dont ceux des mails linéaires, des centres commerciaux, de la construction, du transport, de la logistique et des TI. En tant qu’industrie comportant le plus grand nombre d’employeurs du secteur privé au Canada – responsable de près de 78 000 emplois en Ontario seulement –,  le commerce de détail a plus que jamais besoin de l’aide de tous les paliers de gouvernement.

Pour en savoir plus ou planifier des entrevues avec les médias, veuillez communiquer avec :
Michelle Wasylyshen, à mwasylyshen@retailcouncil.org

À propos du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD)

Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) sont responsables de plus des deux tiers des ventes au détail au pays. Le CCCD est une association à but non lucratif financée par cette industrie et représente les petites, moyennes et grandes entreprises de vente au détail dans toutes les collectivités du pays. En tant que la Voix du DétailMC au Canada, le CCCD est fier de représenter plus de 45 000 commerces de détail de tous types, des magasins à rayons aux épiceries, en passant par les magasins de spécialités, les magasins de rabais, les commerces de détail indépendants et les boutiques en ligne. commercedetail.org/

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.