Inondations en Colombie-Britannique : tous les détaillants au Canada pourraient être touchés - Retail Council of Canada
Chaîne d'approvisionnement et logistique | Colombie Britannique | Santé et sécurité

Inondations en Colombie-Britannique : tous les détaillants au Canada pourraient être touchés

17 novembre, 2021

Le CCCD et ses membres sont préoccupés par la situation des résidents de Merritt, de Princeton, de Yarrow (Chilliwack) et de Sumas Prairie (Abbotsford), qui doivent composer avec les conséquences des graves inondations qui viennent de survenir en Colombie-Britannique. Nous tenons à présenter nos plus sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un être cher dans cette catastrophe. 

Cette note vise à fournir à tous les membres du CCCD des informations générales sur les sites ravagés par les intempéries, les répercussions de cette catastrophe sur le transport et les mesures prises par le CCCD pour atténuer et résoudre les conséquences des inondations sur la chaîne d’approvisionnement. Nous rappelons également qu’il s’agit d’une situation qui évolue rapidement et qui continuera à évoluer dans les jours à venir. Une déclaration de situation d’urgence devrait être émise sous peu par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Information générale :

  • Entre la côte et l’intérieur des terres, il existe une importante autoroute que les camions empruntent plus que les autres : l’autoroute 5, aussi appelée « route Coquihalla ». Cette dernière est fermée pour au moins quelques semaines.
    Trois autres itinéraires s’offrent à eux, mais tous contiennent de longues sections à deux voies. La Transcanadienne (autoroute 1) est coupée par des glissements de terrain en plusieurs endroits. Une large section de l’autoroute entre Hope et Princeton (autoroute 3) a été ensevelie par un glissement de terrain à l’est de Sunshine Valley. Le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, a déclaré hier que l’autoroute pourrait rouvrir en fin de semaine, mais cet axe routier n’a pas une capacité suffisante pour permettre le bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement. L’autoroute 99 (autoroute « de la mer au ciel ») et la route du lac Duffy ne peuvent pas convenir à la circulation de gros camions et sont impraticables en raison de plusieurs inondations et glissements de terrain.
  • Les responsables des réseaux ferroviaires ont bon espoir de rétablir le service, mais cela pourrait prendre une semaine, voire plus. Il existe des voies du Canadien National et des voies du Canadien Pacifique – souvent des deux côtés du fleuve Fraser –, et les deux compagnies de chemin de fer sont habituées à partager la capacité ferroviaire des réseaux pour assurer la circulation de leurs frets respectifs.
  • Les collectivités de Chilliwack, de Hope, de Mission et d’Agassiz, ainsi que certaines portions d’Abbotsford, sont toutes isolées en raison des inondations. Les autoroutes 1 et 7 qui traversent la vallée du Fraser de Vancouver à Hope (qui relie les autoroutes 1, 3 et 5 à l’intérieur des terres) sont également fermées. Et, ce matin, la partie de l’autoroute 1 qui traverse la vallée du Fraser était inondée en de nombreux endroits. Quant à l’autoroute 5, elle est entravée à au moins cinq endroits différents. Le moment de leur réouverture reste encore à déterminer.
  • Des incidents moins graves, mais tout de même importants, sont par ailleurs à signaler ailleurs dans la vallée du Fraser, dans l’intérieur méridional (Southern Interior) et sur l’île de Vancouver. La portion de la Transcanadienne (autoroute 1) appelée « autoroute Malahat », seul axe routier important montant vers le nord du District régional de la Capitale vers le reste de l’île de Vancouver, a subi des dommages en raison des intempéries. Elle n’est maintenant plus qu’une route à une voie à circulation alternée toutes les 30 minutes et fermée la nuit pour réparation. La province estime qu’elle devrait être praticable d’ici quelques jours.
  • L’autre itinéraire menant de la côte à l’intérieur passe par les États-Unis et prend deux fois plus de temps, sans compte le temps nécessaire aux passages de la frontière. L’un des quatre postes frontaliers de la région de Vancouver demeure inondé et est fermé.
  • On rapporte par ailleurs des problèmes de construction sur l’autoroute 1 entre la Colombie-Britannique et l’Alberta ainsi que sur l’autoroute 3. Et le col Crowsnest est fermé à l’est de Fernie. Les autres routes vers l’Alberta et l’État de Washington sont ouvertes.

Des informations fiables sont disponibles sur le site de Drive BC (en anglais).

Mesures prises par le CCCD :

  • Le CCCD travaille avec plusieurs détaillants, Emergency Management BC et le ministre des Transports et des Infrastructures pour évaluer les conséquences de cette catastrophe sur la chaîne d’approvisionnement. En outre, le CCCD collabore avec un consortium d’associations sectorielles et des fonctionnaires pour trouver des solutions palliatives à court terme. 
  • Nous avons communiqué avec le Port de Vancouver pour nous assurer que les grands réseaux de détaillants qui dépendent du port et du réseau ferroviaire soient tenus informés de l’évolution de la situation.  
  • Le CCCD a prévenu le gouvernement fédéral qu’il pourrait être nécessaire de faire venir certains biens essentiels de l’État de Washington et lui a laissé entendre qu’il serait bon d’assouplir à court terme les restrictions relatives à l’étiquetage. Dans le même ordre d’idées, les membres du CCCD ne doivent pas perdre de vue qu’il ne sera possible de passer par les États-Unis qu’avec un transporteur routier cautionné, bien que la direction de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) nous ait signifié son intention d’évaluer ses protocoles opérationnels à la lumière de la situation d’urgence actuelle, ce qui pourrait accélérer le passage à la frontière.
  • Le CCCD a travaillé et continue à travailler auprès des médias afin que la sécurité des consommateurs et des employés puisse être assurée et qu’un stockage compulsif des biens essentiels puisse être évité.

Messages du CCCD aux médias :

  • Le CCCD tient à exprimer sa vive inquiétude pour les habitants de la Colombie-Britannique touchés par les inondations, en particulier ceux des collectivités de Merritt, d’Abbotsford et de Chilliwack, et espère que les choses s’arrangeront rapidement pour eux.
  • En plus des inondations qui affectent plusieurs collectivités du sud de la Colombie-Britannique et de l’île de Vancouver, ces deux régions doivent composer avec d’importantes perturbations de la chaîne d’approvisionnement liées aux dommages causés par les intempéries.
  • Les tablettes vides que l’on a pu voir dans certaines épiceries à la suite des inondations ayant forcé la fermeture des autoroutes de la province ne devraient être qu’un phénomène temporaire. Les chaînes d’approvisionnement s’appliquent à atténuer les conséquences qu’entraînent les perturbations du transport par camion. Les détaillants explorent toutes les avenues à leur disposition afin d’assurer l’approvisionnement de leurs magasins dans les meilleurs délais.
  • Le CCCD exhorte les consommateurs à éviter d’acheter de façon frénétique certains biens comme au début de la pandémie de COVID-19 en 2020. 
  • Le CCCD sait qu’un certain nombre de centres de distribution alimentaire du sud de l’Alberta fournissent déjà leurs services aux régions sud et est de la Colombie-Britannique. Rappelons que la plupart des denrées périssables sont expédiées par camion, alors que les biens de consommation sont en général acheminés par train. Nous comprenons que les compagnies ferroviaires ont bon espoir de reprendre leur calendrier régulier d’expédition assez vite.
  • Le CCCD travaille sans relâche avec les parties prenantes gouvernementales, les grandes chaînes d’épicerie, les distributeurs alimentaires et d’autres fournisseurs de biens essentiels pour discuter des problèmes potentiels d’approvisionnement et les résoudre.

Le CCCD entend offrir toute l’aide dont il est capable dans ces temps difficiles pour la Colombie-Britannique. Nous continuerons à publier des mises à jour sur les problèmes affectant la chaîne d’approvisionnement et la disponibilité des produits au fur et à mesure que la situation évoluera.

Nous vous remercions pour votre appui et nous vous invitons à communiquer avec nous si vous avez besoin de renseignements supplémentaires. 

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Greg Wilson
Directeur, Relations gouvernementales (Colombie-Britannique)
gwilson@retailcouncil.org
604 736-0368


Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.