Inondations en Colombie-Britannique : mise à jour sur les fermetures d’autoroutes et de voies ferrées - Retail Council of Canada
Alimentation et épicerie | Chaîne d'approvisionnement et logistique | Colombie Britannique | Santé et sécurité

Inondations en Colombie-Britannique : mise à jour sur les fermetures d’autoroutes et de voies ferrées

18 novembre, 2021

Le CCCD poursuit son travail auprès des gouvernements fédéral et provincial pour résoudre les problèmes, quand cela est possible, et trouver des solutions assurant la circulation des marchandises.

L’état d’urgence a été décrété à l’échelle provinciale à midi le 17 novembre. Ce décret permet au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour que les biens et services essentiels puissent être livrés dans les meilleurs délais et que le personnel des services d’urgence puisse se rendre dans les régions les plus touchées. L’état d’urgence sera en vigueur 14 jours et pourra être prolongé ou abrogé, au besoin. La liste des « produits essentiels » devrait être identique à celle instaurée en Colombie-Britannique au début de la pandémie de COVID-19, au printemps 2020.

Réseau routier

L’autoroute 7 (autoroute Lougheed) est maintenant ouverte en direction ouest (vers Vancouver) entre Agassiz et Mission pour les déplacements essentiels ainsi que pour les véhicules d’urgence. Les véhicules d’urgence (ambulances et véhicules adaptés) peuvent également emprunter l’autoroute 7 d’Agassiz jusqu’à Hope depuis hier à 17 h, mais aucun véhicule commercial ne peut y avoir accès en raison de la fragilité de la route.

L’autoroute 3 (Hope-Princeton), qui est considérée comme la meilleure solution pour le trafic commercial à court terme, devrait pouvoir accueillir les véhicules d’urgence d’ici la fin du week-end, tandis que l’autoroute Malahat, seul axe routier montant vers le nord du District régional de la Capitale jusqu’au reste de l’île de Vancouver, demeure une route à une seule voie à circulation alternée toutes les 30 minutes. Elle est fermée la nuit pour réparation. La province estime qu’elle devrait être praticable d’ici quelques jours.

De gros débris doivent être retirés de l’autoroute 99 (route du lac Duffy) et de l’autoroute 1 (canyon du Fraser) avant que la circulation puisse y reprendre. Par ailleurs, le niveau de l’eau ne cesse de monter sur l’autoroute 1 (vallée du Fraser), et il est donc impossible d’en prévoir la réouverture. Enfin, comme nous l’avons dit, la section de la Transcanadienne sur l’île de Vancouver, l’autoroute Malahat, compte une seule voie et la circulation s’y fait en alternance. Elle est fermée la nuit, car on y réalise des travaux qui pourraient durer une bonne semaine.

Le ministre des Transports et des Infrastructures de la Colombie-Britannique a fait savoir que l’autoroute 5 (Coquihalla) pourrait demeurer fermée pendant des mois afin d’être réparée. La Coquihalla est la principale autoroute empruntée par les véhicules commerciaux entre le Lower Mainland et les destinations à l’est de Hope (en Colombie-Britannique, mais également dans les provinces à l’est).

Réseau ferroviaire
Les corridors ferroviaires sont pour l’instant impraticables entre Vancouver et Kamloops en raison de graves ravinements et de glissements de terrain. Les équipes du CN et du CP retirent les débris des voies et effectuent des réparations à de nombreux endroits, réalisant des progrès en parvenant à remettre en état des sections de voies endommagées. Il n’est pas encore possible de prévoir quand le transport ferroviaire pourra reprendre vers la côte ouest. Il est à noter que les liens vers l’est, à partir du port de Prince Rupert, demeurent opérationnels.

Port de Vancouver

Les terminaux portuaires demeurent en activité au Port de Vancouver. Nous nous attendons cependant à des retards de navires ainsi qu’à une augmentation des demandes d’ancrage en raison des perturbations dans les terminaux et des graves problèmes de circulation des trains et des camions.

À la demande du CCCD, le gouvernement a émis des directives pour rappeler aux Britanno-Colombiens de ne pas stocker de marchandises, peu importe où ils se trouvent. Il a déclaré que des décrets sur le stockage et le gonflement des prix peuvent être émis en vertu de l’état d’urgence, mais que les détaillants avaient déjà imposé des limites d’achat sur les produits en constatant que des consommateurs se ruaient sur certains biens. Le CCCD travaille activement avec le gouvernement pour s’assurer que les contrecoups de cette catastrophe sur la chaîne d’approvisionnement soient les plus faibles possible. La réparation complète de toutes les autoroutes endommagées par les intempéries devrait prendre des semaines.

Le gouvernement nous a assurés que les fournisseurs et les acteurs de l’industrie alimentaire font partie des entités dont les déplacements sont jugés essentiels, qu’il s’agisse d’entrer ou de sortir des zones sinistrées, et qu’il travaille avec le gouvernement fédéral pour que le transport de marchandises puisse se faire par les États-Unis. Les détaillants qui éprouvent des difficultés à acheminer des biens dans des collectivités isolées sont invités à communiquer avec le CCCD, ou directement avec Emergency Management BC, avec le nom des collectivités et une description des problèmes d’approvisionnement qui les touchent.

Notre réponse aux demandes des médias a été structurée et efficace depuis le début de cette crise. Nous nous appliquons à offrir toute l’aide dont nous sommes capables et nous continuerons à publier des mises à jour sur les problèmes affectant la chaîne d’approvisionnement et la disponibilité des produits au cours des prochains jours. Nous vous remercions de votre appui et nous vous invitons à communiquer avec nous si vous avez besoin de renseignements supplémentaires.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Greg Wilson
Directeur, Relations gouvernementales (C.-B.)
gwilson@retailcouncil.org


Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.