Coronavirus | Finances et politiques fiscales

L’enquête canadienne sur les attentes des consommateurs, publiée récemment par la Banque du Canada, a révélé que le consommateur canadien a été prudent de la mi-mai jusqu’à la fin mai 2020

13 juillet, 2020

Pour les détaillants qui planifient la «nouvelle normalité», le rapport de la Banque du Canada portant sur l’enquête canadienne sur les attentes des consommateurs donne un aperçu des points de vue des consommateurs sur l’inflation, le marché du travail, les finances des ménages et les précautions COVID-19 d’après les données recueillies il y a deux mois (du 11 mai au 1er juin 2020). 

Entre le milieu et la fin mai 2020, les consommateurs s’inquiétaient des pertes d’emplois et leurs dépenses ont chuté. Ils ont signalé des niveaux de prudence importants en raison de l’impact économique de la pandémie et du risque d’attraper la COVID-19. Une grande partie des consommateurs avaient modifié leurs habitudes d’achat à la mi-mai pour acheter moins fréquemment, davantage par ramassage sur le trottoir, plus en ligne, etc., avec seulement 12,8% des répondants déclarant que leurs habitudes d’achat n’avaient pas changé. 

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.