Mémoire - Redéfinir la relation entre la ville et les détaillants - Retail Council of Canada
Québec

Mémoire – Redéfinir la relation entre la ville et les détaillants

21 août, 2020

CONSULTATION PRÉBUDGÉTAIRE 2020-2021 VILLE DE MONTRÉAL

Avant-Propos

« À quelles conditions le commerce est-il moteur de croissance et source de vitalité urbaine ? Quelles politiques faut-il mettre en œuvre pour encourager cette vitalité et nourrir plus de diversité ? Comment mesurer les effets de ces politiques ? La seule mesure de la croissance économique est-elle un indicateur suffisant ? »

Les réponses apportées par les urbanistes et les élus municipaux à ces questions sont désormais obsolètes puisque celles-ci ont été condamnées aux oubliettes par la pandémie en cours. Comment sauver les commerces de proximité? Ce n’est plus la bonne question à poser. Il faut plutôt se demander comment nous pouvons sauver le commerce de détail tel que nous le connaissons présentement.

Entrée en matière alarmiste ? Oui certes un peu, mais tout de même pas si loin de la réalité. Quand on constate que des géants du commerce mondial tombent les eux après les autres, que plusieurs compagnies comme Chanel, Nike ou Adidas ont cessé leur production pendant plusieurs semaines… pour un commerçant, il y a de quoi avoir froid dans le dos.

Au-delà des enjeux des détaillants grands et petits, il y a le tissu urbain et la vie de quartier. Les différents quartiers et arrondissements de la Ville de Montréal sont des écosystèmes complexes et fragiles. Les résidents du secteur, les commerces, les organismes communautaires, les institutions et services municipaux ainsi que les touristes provenant de d’autres arrondissements, et même de d’autres villes, contribuent à construire ensemble l’atmosphère ou la « vibe » d’un secteur.

Par exemple, peut-on imaginer vivre dans Hochelaga Maisonneuve sans la Promenade Ontario ? La réponse est non, et poser la question pour toutes les rues commerciales des arrondissements de Montréal amènerait la même réponse. Les différents commerces de ces rues ont une offre de service diversifiée et adaptée aux résidents du secteur. Souvent, cette offre de service est tellement nichée et originale qu’elle devient un facteur d’attraction et de rétention de population et/ou de tourisme intra et extra municipal. Bref, les détaillants grands et petits font partie de la vie des arrondissements et de leur personnalité propre. Les différents évènements de l’année 2020 ont fortement fragilisé les commerçants et si certains d’entre eux devaient ne pas survivre au cumul des contraintes actuelles, c’est tout le tissu urbain de Montréal qui en serait affecté.


Contenu de ce mémoire

  • La taxation commerciale
    • Montréal, l’une des villes les plus taxées en Amérique du Nord
  • Le tissu urbain
    • Espace public, commerces et vitalité urbaine
  • Les nouvelles contraintes
    • Pandémie, confinement, ralentissement économique, conflits de travail

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.