Statistique Canada | Nos détaillants avancent lentement mais sûrement dans la phase de reprise

21 août, 2020

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) soulève, avec un optimisme prudent, que les derniers chiffres de juin publiés par Statistique Canada sur le commerce de détail donnent l’espoir que les consommateurs retournent tranquillement dans les magasins de détail.

L’augmentation d’un mois à l’autre de 23,7% n’est pas surprenante. Ceci étant dit, celle-ci est évidemment la bienvenue, en particulier dans les régions du pays où les magasins physiques et les centres commerciaux ont été fermés pendant plusieurs mois.

 

Points forts:

  • Ventes au détail en hausse d’une année sur l’autre (juin 2020 vs juin 2019) de 3,8%  et d’un mois à l’autre (juin 2020 vs mai 2020) de 23,7% ;
  • Les ventes au détail en juin étaient de 1,3% supérieures par rapport à février (avant COVID);
  • Les ventes au détail sont en baisse de 13,3% au deuxième trimestre 2020, par rapport au premier trimestre de l’année (en raison de nombreux magasins mandatés pour rester fermés pendant la pandémie); et
  • Les ventes des détaillants non essentiels ont augmenté de façon spectaculaire en juin par rapport à mai (par exemple: les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires ont affiché un gain de 142,3%). Bien que toujours en dessous des seuils de vente de février 2020, cela indique que les consommateurs achètent à nouveau des articles discrétionnaires.

 

De plus, il n’est pas surprenant que la demande de commerce électronique ait légèrement diminué avec l’ouverture des magasins. Ce rapport montre que le commerce électronique représentait 5,4% du total des ventes au détail en juin, contre 8% en mai (il convient de noter que ces pourcentages n’incluent pas les vendeurs de commerce électronique comme Amazon ou Wayfair). Le CCCD estime que cela ne doit pas être interprété comme un renversement, mais plutôt comme le résultat de l’ouverture de davantage de magasins physiques. Nous prévoyons que les Canadiens continueront de magasiner en ligne pendant l’ère COVID et bien au-delà. Le CCCD estime également que les ventes en ligne représentent environ 15% de toutes les ventes au détail au Canada (à l’exclusion de l’automobile et de l’essence).

Les ventes des détaillants non essentiels ont, pour leur part, augmenté de façon spectaculaire en juin par rapport à mai, bien que tous les formats de vente au détail ne rebondissent pas de la même manière. Les secteurs de la rénovation domiciliaire, des divertissements en plein air et des produits de base pour la maison continuent de se renforcer alors que les Canadiens s’adaptent à leur nouvelle vie. Sur le plan essentiel, les ventes d’épicerie bénéficient toujours du transfert de la demande alimentaire des restaurants vers la cuisine à domicile. Le CCCD s’attend à ce que ces tendances se poursuivent avec un plus grand nombre de Canadiens travaillant à domicile pendant le reste de l’année et au-delà.

Pour l’avenir, plusieurs défis vont tester les détaillants. Le CCCD a publiera les résultats du sondage le lundi 24 août 2020 sur les achats de la rentrée scolaire – une période importante de dépenses de consommation. De plus, d’autres jours fériés à venir, comme le Vendredi fou et le Cyber Lundi, seront touchés par d’autres défis tels que les limites de capacité des magasins et les retards dans les livraisons à domicile – qui exigeront tous deux la patience des consommateurs et l’innovation des détaillants.

 

À propos du Conseil canadien du commerce de détail

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) est la voix des détaillants au Canada et au Québec. Il représente plus de 45 000 commerces de tous types, notamment des grands magasins, des magasins spécialisés, des magasins à rabais, des magasins indépendants et des détaillants en ligne. Les membres du CCCD ont une offre diversifiée de produits, allant des articles d’usage courant aux produits d’épicerie et de pharmacie. Ses membres sont responsables de plus de 70 % des ventes au détail réalisées au Canada. Le CCCD est le seul représentant de la distribution alimentaire au Canada et au Québec. Il est un ardent défenseur du commerce de détail au Canada et collabore avec l’ensemble des paliers de gouvernement et d’autres parties prenantes dans le but de favoriser la croissance de l’emploi et les possibilités de carrière dans le commerce de détail, de promouvoir et de soutenir les investissements du secteur du détail dans les communautés canadiennes ainsi que d’améliorer l’offre de produits proposée aux consommateurs et la compétitivité de l’industrie. Le commerce de détail au Québec spécifiquement, c’est près de 33 000 magasins, plus de 500 000 travailleurs et plus de 81 milliards de $ de ventes au détail annuellement.

 

Pour plus de renseignements :

Michelle Wasylyshen
Conseil canadien du commerce de détail
mwasylyshen@retailcouncil.org

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.