Réaction du CCCD à la nouvelle politique de dépistage à la frontière : le changement apporté à la politique des tests par RCP résout un problème, mais en crée un autre

22 novembre, 2021

TORONTO – La présidente-directrice générale du Conseil canadien du commerce de détail, Diane J. Brisebois, a publié le communiqué suivant à la suite de la confirmation faite aujourd’hui par le gouvernement que les tests par RCP (réaction en chaîne de la polymérase) demeureront obligatoires pour les voyageurs canadiens rentrant au pays après un séjour de plus de 72 heures aux États-Unis :

« C’est une bonne nouvelle que le gouvernement élimine la nécessité pour les gens de passer un coûteux test moléculaire avant de rentrer au Canada après un court séjour aux États-Unis – une obligation fastidieuse qui ne contribuait en rien à protéger la sécurité du public. Les visiteurs qui entrent au pays devront cependant toujours passer ce test onéreux, comme d’ailleurs les Canadiens qui séjournent à l’étranger plus de 72 heures, qu’ils soient ou non entièrement vaccinés. Cette décision fait fi de l’avis du Comité consultatif d’experts, qui a recommandé de n’imposer aucun test aux personnes entièrement vaccinées.

« L’annonce faite aujourd’hui aura d’importantes répercussions sur les commerçants canadiens, en particulier ceux des collectivités situées à proximité de la frontière et vivant du tourisme. De manière générale, ces entreprises locales, souvent petites ou spécialisées, sont fortement dépendantes du trafic international.

« Alors qu’est sur le point de commencer la plus importante période de l’année pour le secteur du détail – celle du magasinage du temps des Fêtes –, Ottawa pousse pour ainsi dire les Canadiens à traverser la frontière pour aller magasiner aux États-Unis, tout en maintenant en place des directives qui découragent les Américains qui ne sont pas entièrement vaccinés de venir passer leurs vacances ou de magasiner au Canada. Le seuil de 72 heures est également arbitraire : on ne comprend pas pourquoi des voyageurs représentent peu de risques après un séjour de 72 heures, mais deviennent un danger au-delà.

« Hier à Washington, le président Biden et le premier ministre Trudeau se sont engagés à “concevoir une vision renouvelée de la gestion conjointe des frontières, notamment en améliorant l’efficience, l’efficacité et la sécurité des mesures bilatérales et en mettant en application les leçons tirées de la pandémie”. Moins d’une journée après cette déclaration, le Canada semble malheureusement vouloir en rajouter avec ses mesures unilatérales qui rendent notre frontière commune coûteuse et inefficace. »

-30-

 

 À propos du Conseil canadien du commerce de détail

L’industrie du commerce de détail est celle qui comporte le plus grand nombre d’employeurs du secteur privé au Canada. Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) sont responsables de plus des deux tiers des ventes au détail au pays. Le CCCD est une association à but non lucratif financée par cette industrie et représente les petites, moyennes et grandes entreprises de vente au détail dans toutes les collectivités du pays. En tant que la Voix des détaillantsMC au Canada, le CCCD est fier de représenter plus de 45 000 commerces de détail de tous types, des magasins à rayons aux épiceries, en passant par les magasins de spécialités, les magasins de rabais, les commerces de détail indépendants et les boutiques en ligne. www.commercedetail.org/

Pour en savoir plus ou planifier des entrevues avec les médias, veuillez communiquer avec :
Kiana Pagé-Lajoie, à kpage-lajoie@cccd-rcc.org.

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.