Coronavirus | nationale | Opérations en magasins

Le Conseil canadien du commerce de détail demande un programme d’aide plus vaste afin de faire face aux défis entourant les loyers

6 mai, 2020

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) a présenté au Comité des finances de la Chambre des communes les grands défis auxquels sont confrontés les détaillants de toutes tailles en ce qui attrait à leur capacité à payer un loyer dans les délais prescrit conséquemment à pandémie de la COVID-19.

Quoi qu’il en soit, nous demeurons reconnaissants des efforts que le gouvernement fédéral a déployés dans le cadre des programmes de la Prestation d’urgence canadienne et de la Subvention canadienne pour les salaires d’urgence afin de protéger le revenu des Canadiens et ainsi éviter de nombreuses mises à pied. Cependant, la réalité est que, avec des revenus d’exploitation limités ou inexistants, les détaillants ne peuvent pas tenir le coup simplement en recevant une aide généreuse dédiée à la rémunération de leurs employés.

En termes simples, les détaillants dont les revenus sont fortement réduits n’ont pas la possibilité de payer leur loyer. Non seulement cela compromet le lien établi avec les commerces dont ils ont besoin pour rester viables, mais cela met également en danger plusieurs emplois parmi le million et demi que l’on compte au sein du secteur de la vente au détail discrétionnaire (allant de l’habillement, aux meubles et appareils électroménagers, à l’électronique, aux jouets, en passant par les livres pour ne nommer que ceux-ci).

C’est pourquoi le CCCD implore le gouvernement fédéral d’aller de l’avant avec un programme de secours plus large pour les détaillants de différentes tailles afin d’être en mesure de relever les défis que représente la location. Nous pensons qu’il est essentiel que le gouvernement offre un programme de prêts spécialement conçu pour permettre aux détaillants de toutes tailles de passer au travers de la crise.

Quoi qu’il en soit, nous allons tous sortir, à un moment donné ou un autre, de cette pandémie historique. Dans ce cas, nos membres détaillants, qui représentent plus de 45 000 établissements de vente au détail indépendants, régionaux et nationaux, seront au cœur de l’opérationnalisation de la reprise économique au Canada. La collaboration avec tous les gouvernements sur les mesures de soutien et de secours pour soutenir nos efforts sera essentielle.

 

Diane Brisebois, présidente et chef de la direction, Conseil canadien du commerce de détail

 


 

Pour plus d’informations ou pour les entrevues médias, communiquez avec :
Jean-François Belleau
[email protected]

 

À propos du Conseil canadien du commerce de détail

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) est la voix des détaillants au Canada et au Québec. Il représente plus de 45 000 commerces de tous types, notamment des grands magasins, des magasins spécialisés, des magasins à rabais, des magasins indépendants et des détaillants en ligne. Les membres du CCCD ont une offre diversifiée de produits, allant des articles d’usage courant aux produits d’épicerie et de pharmacie. Ses membres sont responsables de plus de 75 % des ventes au détail réalisées au Canada. Le CCCD est le seul représentant de la distribution alimentaire au Canada et au Québec. Il est un ardent défenseur du commerce de détail au Canada et collabore avec l’ensemble des paliers du gouvernement et d’autres parties prenantes dans le but de favoriser la croissance de l’emploi et les possibilités de carrière dans le commerce de détail, de promouvoir et de soutenir les investissements du secteur du détail dans les communautés canadiennes ainsi que d’améliorer l’offre de produits proposée aux consommateurs et la compétitivité de l’industrie. Le commerce de détail au Québec spécifiquement, c’est plus de 33 000 magasins, plus de 500 000 travailleurs et plus de 80 milliards de $ de ventes au détail annuellement. www.commercedetail.org

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.