Développement durable

Vaut-il mieux s’approvisionner localement ou globalement?

23 juin, 2020
Vaut-il mieux s’approvisionner localement ou globalement?

Bien que le débat sur l’approvisionnement alimentaire local versus mondial se poursuit depuis des années, le sujet a suscité un regain d’intérêt en raison de la pandémie de la COVID-19 et des perturbations associées à la chaîne d’approvisionnement. Il est important d’évaluer divers facteurs, notamment les impacts environnementaux, les impacts sociaux, l’économie, l’accessibilité, la sécurité alimentaire, la nutrition et la santé. Il est également important de comprendre qu’il existe multiples définitions associés au «local», y compris la perception que «local» est synonyme d’«éthique» et que la durabilité des chaînes d’approvisionnement mondiales est automatiquement liée à la distance. 

Que signifie vraiment «local»? 

Dans le passé, «local» a été utilisé comme mot à la mode pour attirer les consommateurs en raison de la perception du soutien aux agriculteurs locaux, de la promotion de la durabilité et de des avantages pour la santé. Malgré cela, il est important de comprendre comment le terme «local» est défini, car les consommateurs peuvent le considérer comme faisant partie de leur communauté tandis que d’autres le perçoivent beaucoup plus largement. 

Par exemple, dans le cadre des efforts de modernisation de l’étiquetage des aliments, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a adopté une politique provisoire qui reconnaît les produits locaux comme «les aliments produits dans la province ou le territoire dans lequel ils sont vendus, ou les aliments vendus au-delà des frontières provinciales à l’intérieur de 50 km de la province ou du territoire d’origine. » 

En comparaison, le département américain de l’agriculture considère que les aliments sont «locaux» s’ils sont consommés à moins de 400 miles de leur production tandis que le National Agricultural Law Center américain considère que les «locaux» sont à moins de 1500 miles (pour le contexte, Vancouver est à environ 1425 milles de Winnipeg). Par conséquent, ces différents paramètres peuvent induire les consommateurs en erreur et, en fin de compte, avoir un impact sur les considérations environnementales et économiques lorsqu’ils décident d’acheter des produits d’origine locale ou d’ailleurs. 

Impacts environnementaux  

Un facteur important à considérer lors de la comparaison des chaînes de production / d’approvisionnement alimentaire locales et mondiales est les émissions liées au transport. De nombreux consommateurs supposent que le transport pour les chaînes d’approvisionnement mondiales est une énorme source d’émissions, mais en réalité, il représente moins de 10% des émissions liées aux aliments. Par conséquent, la façon dont les aliments sont cultivés, élevés, cueillis, etc. joue un rôle important car une quantité importante d’émissions provient des changements d’utilisation des terres, des engrais et du méthane provenant du bétail. Par conséquent, beaucoup peuvent être surpris d’apprendre qu’ils peuvent réduire leur empreinte environnementale plus efficacement en modifiant leur alimentation plutôt qu’en se concentrant sur la provenance de leurs aliments.  

Le transport peut également être compliqué pour les agriculteurs locaux car ils ont souvent besoin de camions réfrigérés pour acheminer les produits directement aux consommateurs ou aux marchés de producteurs. Dans de nombreux cas, ces camions ne sont que partiellement remplis, ce qui rend cette forme de transport inefficace, en particulier si plusieurs camions «locaux» se rendent à une seule destination (par exemple, un restaurant) en une seule journée. Pendant ce temps, les grandes entreprises sont en mesure de réaliser des économies et des efficacités opérationnelles qui aident à réduire les émissions.  

Impact social et communautaire  

L’approvisionnement local peut également avoir d’importants avantages sociaux et communautaires, notamment le soutien aux entreprises et aux emplois locaux tout en favorisant la fierté de la communauté. Le développement de relations au sein d’une communauté peut aider à accroître la confiance envers les produits, à responsabiliser les consommateurs et à accroître l’intérêt sur la façon dont les produits sont cultivés et fabriqués. Lorsque les entreprises et les agriculteurs locaux prospèrent, ils sont mieux placés pour redonner à la communauté en termes de collecte de fonds, de bénévolat et d’activités parrainées.  

D’un autre côté, l’approvisionnement mondial peut aider à promouvoir la création de produits du commerce équitable par le biais d’accords d’approvisionnement. Ces accords peuvent être importants pour la croissance économique et l’emploi, en particulier dans les pays en développement où les opportunités peuvent être limitées. 

Économie 

Du point de vue du consommateur, il peut être agréable de soutenir les agriculteurs locaux dans votre communauté et de ressentir ce sentiment de connexion tout en soutenant la création d’emplois locaux. Malgré cela, il n’est pas toujours rentable ou durable de forcer la croissance dans des environnements non naturels lorsque de meilleurs climats, des terres et des compétences existent ailleurs. 

Dans certains cas, les Canadiens devront payer plus pour les produits locaux et suivre un régime saisonnier, car il n’y a pas d’économies comme c’est le cas avec les chaînes d’approvisionnement mondiales. En fin de compte, il est important pour les consommateurs de comprendre qu’acheter localement ne doit pas seulement se faire sur les marchés de producteurs, car de nombreuses grandes chaînes d’épicerie s’approvisionnent localement lorsque cela est logique du point de vue du volume, de la qualité et du prix. 

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, de nombreux épiciers ont ajouté de la flexibilité dans leurs besoins en volume d’approvisionnement afin de permettre plus de produits cultivés localement dans leurs magasins. Cela a également contribué à combler l’écart de production créé lors de la fermeture des restaurants pendant la pandémie. 

Disponibilité 

En réalité, ce que vous pouvez faire pousser dans votre communauté locale peut être limité compte tenu des conditions locales et des changements saisonniers, alors que les chaînes d’approvisionnement mondiales peuvent nous fournir une variété de produits toute l’année. Pour la plupart des consommateurs, le choix et la commodité sont importants, d’autant plus que des aliments comme les avocats et les bananes ne peuvent pas être cultivés à grande échelle au Canada. Dans une certaine mesure, les serres locales peuvent nous aider à résoudre ce problème, mais il y a encore des avantages et des inconvénients environnementaux. Par exemple, les serres nécessitent moins d’eau que les champs ouverts mais nécessitent toujours une quantité importante d’énergie. 

La sécurité alimentaire 

Pour de nombreux Canadiens, la sécurité alimentaire n’est peut-être pas à l’esprit dans des circonstances normales, étant donné les épiceries bien approvisionnées, mais la pandémie a commencé à accroître la sensibilisation à ce problème. Alors que l’approvisionnement local et national a aidé à compenser les chaînes d’approvisionnement perturbées ou retardées pendant la pandémie, les chaînes d’approvisionnement mondiales peuvent également offrir flexibilité et sécurité dans des circonstances normales. 

Par exemple, si les conditions météorologiques perturbent le rendement des cultures dans certaines régions, les aliments peuvent être achetés ailleurs pour des entreprises qui ont plusieurs fournisseurs. En comparaison, si une communauté ne dépend que de la production locale, les variations météorologiques peuvent avoir des impacts importants. Par conséquent, il est important pour les entreprises de trouver un équilibre entre le recours à des fournisseurs efficaces et peu coûteux tout en ayant des fournisseurs alternatifs en cas de perturbation. 

Nutrition et santé 

Pour certains consommateurs, la consommation d’aliments «frais» cultivés localement, y compris les fruits et légumes, présente un avantage pour la santé. Dans une certaine mesure, cela est vrai car les aliments sont plus frais et plus nutritifs s’ils sont consommés en quelques jours, mais la réfrigération dans les chaînes d’approvisionnement et dans les magasins contribue grandement à la «conservation des vitamines et du goût» ainsi qu’à la sécurité alimentaire. De même, le Dr Pierre Desrochers de l’Université de Toronto fait valoir qu’«il n’y a pas de simple corrélation entre la fraîcheur et la valeur nutritive, mais il y en a une entre le commerce à longue distance et la disponibilité toute l’année de produits frais». 

En termes de sécurité sanitaire des aliments, il existe des risques accrus pour la santé et la contamination associés aux installations de transformation à grande échelle compte tenu des origines diverses des aliments et du nombre d’employés, tandis que les problèmes alimentaires locaux peuvent être localisés. Des règlements similaires sur la salubrité des aliments sont en place au niveau provincial ou par l’entremise de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et s’appliquent aux épiciers et aux marchés pour assurer la salubrité des aliments. En outre, de nombreuses grandes entreprises obtiennent une accréditation de la chaîne d’approvisionnement que les petits marchés locaux n’auraient pas. Par exemple, la Global Food Safety Initiative (GFSI) et Hazardous Analysis and Critical Control Points (HACCP) sont deux des accréditations les plus courantes. 

Résumé 

Dans l’ensemble, rien n’indique clairement que local ou global est meilleur que l’autre, en particulier avec les différentes définitions de «local». Chacun a ses avantages et ses inconvénients selon l’endroit où vous vivez, ce qui peut être cultivé localement et le type de nourriture que vous souhaitez consommer. En fin de compte, la pandémie de la COVID-19 a montré que les entreprises doivent trouver un équilibre entre les coûts, les rendements et les risques lors de l’approvisionnement local, national ou mondial, mais une combinaison peut aider à assurer la stabilité au sein des chaînes d’approvisionnement. 


Veuillez communiquer avec nous si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions pour de futurs sujets. 

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.