Le CCCD presse le premier ministre de rappeler le Parlement pour mettre un terme à la grève dans les ports de la côte ouest - Retail Council of Canada
Nationale

Le CCCD presse le premier ministre de rappeler le Parlement pour mettre un terme à la grève dans les ports de la côte ouest

11 juillet, 2023

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) presse le premier ministre Justin Trudeau de rappeler le Parlement afin qu’une mesure législative soit présentée pour mettre fin à la grève qui force la fermeture des ports de la côte ouest canadienne et empêche la circulation des conteneurs. Rappelons qu’une telle mesure a déjà été prise, notamment en 2021, lorsque le gouvernement fédéral avait déposé une loi visant à mettre fin à la grève au Port de Montréal lors de la deuxième journée de débrayage et que celle-ci avait été adoptée le cinquième jour des protestations.

Cette grève déclenchée dans les ports de la côte ouest aura d’importantes répercussions sur l’économie, mais aussi sur la disponibilité et les prix des biens de consommation. Les deux principaux ports de la côte ouest ont manutentionné plus de 37 millions de tonnes de marchandises conteneurisées en 2022. À titre de comparaison, rappelons que le Port de Montréal a manutentionné 14,4 millions de tonnes de marchandises.

Les professionnels de la chaîne d’approvisionnement du secteur du détail s’affairent à trouver du transport et des sources d’approvisionnement de remplacement afin de s’assurer que les produits parviennent dans les magasins du pays. Toutefois, si l’arrêt de travail se poursuit, il y aura des conséquences à la fois sur la fourniture de biens et sur les prix à la consommation. Le CCCD se réjouit de l’obtention par le gouvernement fédéral d’une exemption pour les expéditions de céréales et les croisiéristes : les détaillants apprécient grandement les ventes que génèrent les navires de croisière.

Néanmoins, le CCCD constate que, si le gouvernement a exprimé par le passé des préoccupations au sujet des répercussions de l’inflation sur les prix à la consommation, dans ce cas-ci, il ne manifeste pas le même souci des intérêts des Canadiens, dont les dépenses ont une incidence sur notre économie 365 jours par an.

Pour toute demande média, veuillez communiquer avec Michelle Wasylyshen à mwasylyshen@retailcouncil.org.