Coronavirus | Île-du-Prince-Édouard

Victoire du CCCD au nom des détaillants de vêtements de l’Île-du-Prince-Édouard

4 mai, 2020

Victoire du RCC au nom des détaillants de vêtements 

Après avoir poussé le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard pendant plus d’une semaine, le CCCD a convaincu le gouvernement de changer sa règle pour la phase 2 du plan de réouverture et de permettre aux clients d’essayer des vêtements, en magasin. Ce changement a été communiqué au CCCD aujourd’hui, mais il ne sera peut-être pas rendu public avant demain. C’est une excellente nouvelle pour les détaillants de vêtements, car cela signifie qu’ils pourront faire des affaires en magasin (y compris l’utilisation des vestiaires pour essayer les vêtements), à partir du 22 mai. La règle initiale aurait permis à tous les détaillants d’ouvrir le 22 mai, mais aurait empêché les clients d’essayer des vêtements (par exemple, vêtements, chaussures, équipements de sport, etc.) jusqu’à la phase 3 qui ne devrait pas commencer avant le 12 juin. Le CCCD a finalement réussi à convaincre le gouvernement que la règle initiale était injuste étant donné que les clients doivent essayer la plupart des vêtements avant de décider de faire un achat. Le CCCD a soutenu avec succès que les détaillants de vêtements peuvent pratiquer la distanciation physique en magasin tout en poursuivant leurs activités. Le CCCD a souligné que les détaillants en ligne de l’extérieur du Canada ont continué de vendre des vêtements tout au long de la pandémie. Les détaillants paient des taxes à l’Île-du-Prince-Édouard et emploient des insulaires. Le gouvernement devait donc modifier cette règle pour leur permettre de rivaliser. 

Pour récapituler: Il n’y aura pas de règles spécifiques concernant les clients essayant des vêtements, utilisant les vestiaires, touchant le produit, retournant le produit. La règle qui compte est de maintenir deux mètres de distance physique. Il appartiendra aux détaillants de détailler leurs plans de conduite des affaires dans un monde COVID-19, dans leur plan opérationnel (voir ci-dessous). 

Modèle de plan opérationnel 

Alors que l’Île-du-Prince-Édouard commence à assouplir ses restrictions en cas de pandémie de la  COVID-19, le gouvernement veut que toutes les entreprises comprennent qu’elle ne fonctionnera pas comme d’habitude. Qu’une entreprise ait été ouverte tout au long de la pandémie ou qu’elle soit sur le point de rouvrir, TOUTES les entreprises doivent remplir un plan opérationnel. Les inspecteurs demanderont aux entreprises de produire un plan opérationnel lors de toute inspection. 

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a fourni un modèle de plan opérationnel pour aider les entreprises. Affichez le modèle de plan opérationnel

Le gouvernement comprend que les entreprises ont peut-être déjà élaboré des plans opérationnels qui diffèrent du modèle de l’Île-du-Prince-Édouard. Des plans différents sont toujours acceptables, cependant, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard demande que si une entreprise a un plan opérationnel différent du modèle, l’entreprise devrait mettre en évidence les sections du plan qui correspondent aux informations demandées dans le modèle. 

Une fois qu’une entreprise a terminé son plan opérationnel, il peut être soumis au gouvernement à envhealth@ihis.org pour examen et conseils, si nécessaire. Sinon, l’entreprise doit simplement avoir le plan sur le site de l’entreprise, afin de fournir à un inspecteur, si demandé. 


Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à contacter Jim Cormier, directeur (Atlantique) à: jcormier@retailcouncil.org ou (902) 422-4144 

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.