Salaire Minimum | Terre-Neuve-et-Labrador

Victoire du CCCD : Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador annonce une augmentation de 0,15 $ du salaire minimum – s’engage à une date commune pour toute hausse future fondée sur l’IPC

À la suite de nombreuses années de plaidoyer par le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé qu’il ferait passer le salaire mininum de la province de 11,00 $ à 11,15 $ le 1er avril 2018. Le gouvernement a aussi annoncé son intention de se joindre aux provinces maritimes avoisinantes dans l’imposition de la date du 1er avril en tant que date pour toute hausse future du salaire minimum. À la suite de la mise en oeuvre de cette augmentation, le gouvernement aura tenu sa promesse électorale visant à lier toute hausse future du salaire minimum en fonction de la variation de l’indice des prix à la consommation de l’année précédente. Bien que le gouvernement ait encore à inscrire cet engagement dans la loi, le Conseil canadien du commerce de détail félicite le gouvernement pour avoir tenu sa promesse.

Dès que le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador aura implanté ce changement, il se joindra à la Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick en tant que provinces de l’Atlantique qui établissent l’augmentation du salaire minimum en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation de l’année précédente.

Objectif :

La position du Conseil canadien du commerce de détail est que toute augmentation du salaire minimum devrait être établie en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.

Contexte :

Dans le cadre d’une initiative de portée grandissante visant une meilleure harmonisation, les provinces de l’Atlantique ont passé les quatre dernières années à élaborer des initiatives réussies telles que l’établissement d’une date harmonisée pour la mise en oeuvre des hausses du salaire minimum.

Le Conseil canadien du commerce de détail a loué cette approche, mais continue d’être très spécifique quant à son plaidoyer auprès des gouvernements du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador leur demandant de légiférer leur engagement visant à lier toute augmentation du salaire minimum en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.

Prochaines étapes :

Les premiers ministres de l’Atlantique se sont aussi récemment engagés à examiner les possibilités d’harmonisation du salaire minimum dans la région de l’Atlantique.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec Jim Cormier, Directeur, Relations gouvernementales (Canada atlantique), par courriel à jcormier@retailcouncil.org ou par téléphone au 902-422-4144.

krystle

A propos de l'auteur

En tant que Voix des détaillantsMC au Canada depuis 1963, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) représente 45 000 commerces de détail indépendants, régionaux et nationaux de grande distribution et de spécialité, et marchands en ligne offrant des marchandises diverses, des produits de pharmacie et des produits d’épicerie.

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.