Salaire Minimum | Terre-Neuve-et-Labrador

Victoire du CCCD : Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador annonce une augmentation de 0,15 $ du salaire minimum – s’engage à une date commune pour toute hausse future fondée sur l’IPC

À la suite de nombreuses années de plaidoyer par le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé qu’il ferait passer le salaire mininum de la province de 11,00 $ à 11,15 $ le 1er avril 2018. Le gouvernement a aussi annoncé son intention de se joindre aux provinces maritimes avoisinantes dans l’imposition de la date du 1er avril en tant que date pour toute hausse future du salaire minimum. À la suite de la mise en oeuvre de cette augmentation, le gouvernement aura tenu sa promesse électorale visant à lier toute hausse future du salaire minimum en fonction de la variation de l’indice des prix à la consommation de l’année précédente. Bien que le gouvernement ait encore à inscrire cet engagement dans la loi, le Conseil canadien du commerce de détail félicite le gouvernement pour avoir tenu sa promesse.

Dès que le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador aura implanté ce changement, il se joindra à la Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick en tant que provinces de l’Atlantique qui établissent l’augmentation du salaire minimum en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation de l’année précédente.

Objectif :

La position du Conseil canadien du commerce de détail est que toute augmentation du salaire minimum devrait être établie en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.

Contexte :

Dans le cadre d’une initiative de portée grandissante visant une meilleure harmonisation, les provinces de l’Atlantique ont passé les quatre dernières années à élaborer des initiatives réussies telles que l’établissement d’une date harmonisée pour la mise en oeuvre des hausses du salaire minimum.

Le Conseil canadien du commerce de détail a loué cette approche, mais continue d’être très spécifique quant à son plaidoyer auprès des gouvernements du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador leur demandant de légiférer leur engagement visant à lier toute augmentation du salaire minimum en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.

Prochaines étapes :

Les premiers ministres de l’Atlantique se sont aussi récemment engagés à examiner les possibilités d’harmonisation du salaire minimum dans la région de l’Atlantique.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec Jim Cormier, Directeur, Relations gouvernementales (Canada atlantique), par courriel à jcormier@retailcouncil.org ou par téléphone au 902-422-4144.

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.