alberta | Chaîne d'approvisionnement et logistique | Opérations en Magasin | Opérations en magasins | Relations de Travail

Alberta : Mon commerce de détail est-il un « service essentiel » ?

27 mars, 2020

Le gouvernement de l’Alberta a imposé des restrictions immédiates à certains types d’entreprises qui pourraient continuer de fonctionner dans la province, dans le cadre de ses efforts accrus pour ralentir la propagation de la COVID-19.

Bien que les magasins jugés « non essentiels » ne soient pas en mesure de fournir des services destinés au public, la directive autorise les détaillants à vendre en ligne, ainsi qu’à offrir des services de cueillette ou de livraison via un magasin ou un entrepôt.

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) travaille avec le gouvernement de l’Alberta depuis plusieurs jours pour assurer de façon proactive d’élargir cette définition des « services essentiels », considérant l’évolution des exigences et des divers besoins des consommateurs vivant sous les restrictions de la COVID-19.

Liste des services essentiels du gouvernement de l’Alberta (en anglais seulement)

Les services non essentiels selon la définition de l’Alberta inclus :

  • Boutiques de cadeaux et spécialisées
  • Bijoux et accessoires
  • Soins de santé et de beauté non essentiels
  • Bagage
  • Art et encadrement
  • Vêtements pour hommes, femmes et enfants
  • Chaussures
  • De mariée
  • Jeux
  • Passe-temps et jouet
  • Photo, musique et livres
  • Articles de sport

Définitions des services essentiels aux entreprises de détail

Les entreprises suivantes sont considérées comme des « entreprises essentielles » :

  • Entreprises engagées dans la vente au détail et en gros d’aliments, de nourriture et de fournitures pour animaux de compagnie et de produits de consommation domestiques nécessaires au maintien de la sécurité, de l’hygiène et des opérations essentielles des résidences et des entreprises, y compris les épiceries, supermarchés, dépanneurs, marchés et autres détaillants similaires ;
  • Entreprises qui fournissent des articles essentiels à la santé et au bien-être des animaux, y compris des aliments et des fournitures pour animaux, y compris de la litière ;
  • AGLC (Alberta Gaming, Liquor and Cannabis), les magasins de bière, de vin et de spiritueux et les producteurs d’alcool et les magasins qui vendent de la bière et du vin par le biais d’arrangements avec des fournisseurs autorisés ;
  • Magasins de vapotage ; producteurs de cannabis ;
  • Stations-service, fournisseurs de diesel, de propane et de combustible de chauffage, y compris les fournisseurs de carburants pour véhicules automobiles, avions et bateaux ;
  • Véhicules automobiles, approvisionnement automobile, réparation de véhicules automobiles, y compris réparation de bicyclettes, réparation d’aéronefs, réparation d’équipement lourd, réparations de motomarines et d’embarcations marines, concessionnaires d’automobiles et de camions et installations connexes ;
  • Quincailleries et magasins qui fournissent les produits de quincaillerie nécessaires aux opérations essentielles des résidences et des entreprises ;
  • Entreprises fournissant des produits pharmaceutiques et des services pharmaceutiques, y compris des pharmacies et des dispensaires ;
  • Entreprises qui fournissent des produits et services de bureau, y compris la fourniture de produits informatiques et de services de réparation et d’entretien connexes, pour les personnes travaillant à domicile et pour les entreprises essentielles ;
  • Magasins de fournitures de sécurité (équipement de sécurité et équipement de protection individuelle) ;
  • Entreprises qui fournissent et livrent des commandes à distance ou en ligne.

Règles de distance physique

La province a également imposé une limite de « rassemblement de masse » à 15 personnes, mais elle ne s’applique pas au commerce de détail, y compris les épiceries, les magasins et les emplacements autonomes, tant qu’une installation suit toujours les stratégies d’atténuation des risques. De plus, l’exploitation de services destinés au public doit également continuer à maintenir les protocoles de distanciation physique de deux mètres.

Le gouvernement de l’Alberta s’est engagé à poursuivre la révision de cette liste, et elle devrait être affinée s’il le juge nécessaire dans les semaines à venir.

 

Si vous avez des questions concernant cette annonce, veuillez contacter :

John Graham
Directeur, Relations gouvernementales
[email protected]

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.