Québec | Québec | Québec | Québec | Québec | Québec | Québec | Québec | Québec

« Omnis traductor traditor »

23 avril, 2021

« Omnis traductor traditor » ou, en français : tout traducteur est un traître. Ouf ! Vous me direz que cette entrée en matière est fracassante, mais cette locution latine nous rappelle que toute traduction est une corruption de l’original – et que tout éditeur doit tenir compte des inévitables imperfections de la traduction.

En quoi cela nous concerne-t-il dans le commerce de détail ? Le but ici est d’assurer la qualité des textes qui sont mis en ligne sur nos sites Web. Souvent, dans l’urgence, il est possible de faire une rapide traduction vers le français d’un texte en anglais en utilisant un logiciel, ou encore un service en ligne. À titre de premier jet, une version ainsi concoctée peut servir de projet à condition que le texte soit relu et corrigé par quelqu’un.

Nous avons tous lu ou entendu des gens faire des gorges chaudes de traductions erronées sur les réseaux sociaux. Par exemple, « polish sausage », qui devient « polissez la saucisse » en français, a fait plusieurs fois le tour des réseaux sociaux. Relisez ou faites relire vos textes traduits afin de ne pas être le prochain exemple de traduction cocasse !

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.