Pour un avenir durable : l’industrie alimentaire québécoise s'active sur le gaspillage alimentaire, l'innovation et les emballages - Retail Council of Canada

Pour un avenir durable : l’industrie alimentaire québécoise s’active sur le gaspillage alimentaire, l’innovation et les emballages

7 juin, 2022

 

Pour diffusion immédiate

L’industrie alimentaire à table : pour un avenir durable

Montréal, le 7 juin 2022 – Les acteurs de l’industrie alimentaire (transformateurs et détaillants) se réuniront le 13 juin prochain afin de discuter de l’avenir de l’industrie dans une perspective environnementale. La journée, présentée par Éco Entreprises Québec (ÉEQ), est organisée conjointement par le Conseil canadien du commerce du détail (CCCD) et le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) et réunira près de 150 membres et experts, qui parleront des gestes permettant de réduire l’empreinte environnementale du secteur alimentaire.

Transformation des emballages, économie circulaire, 2e et 3e vie des aliments, nouvelles réglementations municipales et provinciales, les sujets seront nombreux. L’animation de l’événement sera assurée par le professeur Sylvain Charlebois, de l’Université Dalhousie, également connu comme chroniqueur spécialisé dans le domaine agroalimentaire.

 

Gaspillage alimentaire : un coup de barre nécessaire, autant pour l’industrie qu’à la maison

Les chaînes d’approvisionnement étant de plus en plus sous pression, la question du gaspillage des aliments occupera évidemment une partie des discussions. D’ailleurs, en collaboration avec RECYC-QUÉBEC, un panel de trois experts discutera des meilleures pratiques à cet égard. Même s’il existe un très grand nombre d’initiatives gouvernementales et institutionnelles visant à limiter les pertes alimentaires, des efforts demeurent nécessaires – y compris à la maison – pour changer nos habitudes.

Un sondage exclusif, réalisé entre le 20 et le 22 mai dernier en partenariat avec Léger, nous apprend entre autres que la majorité des Québécois (51 %) disent jeter des aliments simplement parce qu’ils les oublient dans le réfrigérateur, le garde-manger ou sur le comptoir.  La date de péremption représente la deuxième plus importante raison qui amène les répondants à jeter des aliments (40 %). Cette date – dont la terminologie fait toujours débat – n’est pas observée avec la même considération par les citoyens plus jeunes et par les plus âgés. La moitié des 18-34 ans jettent les aliments lorsque la date est dépassée, alors que cette proportion diminue à 33 % chez les 55 ans et plus.

 

L’inflation pourrait provoquer des changements dans les habitudes 

Face à la hausse de l’inflation et son impact sur le prix des aliments, 71 % des répondants ont indiqué vouloir modifier leurs habitudes de consommation alimentaire, en particulier en lien avec le gaspillage. Parmi ceux qui jettent des aliments pour des raisons d’apparence – par exemple des imperfections sur un aliment – 80 % de ceux-ci souhaitent changer leur comportement. Une proportion similaire (78 %) de changements d’habitude à prévoir chez ceux pour qui la date de péremption les entraîne à jeter systématiquement un aliment.

« L’esprit de cet événement conjoint est de créer un espace où les transformateurs alimentaires et les détaillants puissent échanger sur les enjeux de développement durable dans notre industrie au Québec », a résumé Sylvie Cloutier, Présidente-directrice générale du CTAQ.

« Les enjeux environnementaux touchent toutes les facettes de nos activités. C’est donc en multipliant ce type d’échanges entre experts, en particulier ceux qui œuvrent directement sur le terrain, autant chez les détaillants que chez les producteurs, qu’auprès d’autres grands acteurs institutionnels, que l’on identifiera les meilleures pratiques à suivre », a expliqué Michel Rochette, président du CCCD pour le Québec.

– 30 –

 

À propos du Conseil canadien du commerce de détail

Le CCCD est une association à but non lucratif financée par l’industrie du détail qui défend les intérêts des petites, moyennes et grandes entreprises de ce secteur partout au pays. L’industrie du commerce de détail est le plus important employeur du secteur privé au Canada. Elle emploie près de 2 millions de Canadiens et génère annuellement plus de 78 G$ en salaires et avantages sociaux. Les ventes au détail de base (excluant les automobiles et l’essence) se sont élevées à plus de 400 G$ en 2020. Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) sont responsables de plus des deux tiers de ces ventes. En tant que la Voix des détaillantsMC au Canada, le CCCD est fier de représenter plus de 45 000 commerces de détail de tous types, des magasins à rayons aux épiceries, en passant par les magasins de spécialités, les magasins de rabais, les commerces de détail indépendants et les boutiques en ligne. www.commercedetail.org

 

À propos du Conseil de la transformation alimentaire du Québec

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) est une consolidation des forces de l’industrie qui représente 13 associations et plus de 600 entreprises membres représentant des ventes de plus de 32 G$ par année. Sa mission est d’orchestrer l’excellence et la croissance durable du secteur de la transformation alimentaire en appuyant ses parties prenantes et en unifiant l’écosystème.

www.conseiltaq.com

 

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

 

Emanuela Lolli

Directrice, Communications et Événements, CCCD – Québec

Cell. : 514 659-4887

elolli@cccd-rcc.org

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.