alberta | Coronavirus | Opérations en magasins | Saskatchewan

Le Conseil canadien du commerce de détail est rassuré des moratoires sur l’expulsion des locataires commerciaux

5 juin, 2020

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) félicite les gouvernements de l’Alberta et de la Saskatchewan d’avoir écouté et répondu aux besoins des petites et moyennes entreprises de vente au détail en annonçant aujourd’hui des moratoires sur les expulsions de locataires commerciaux. 

L’allégement des loyers demeure une question prioritaire pour le CCCD, car les détaillants de toutes tailles dont les revenus sont fortement réduits n’ont pas la possibilité de payer leur loyer. Étant donné que de nombreux propriétaires à travers le comté ont choisi d’ignorer le programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC), les fermetures de magasins sont inévitables. 

Plus de 225 000 Albertains et 68 000 Saskatchewanais travaillaient dans des magasins de détail en 2019. C’est pourquoi les moratoires de l’Alberta et de la Saskatchewan sur les expulsions de loyers commerciaux sont des investissements si importants dans l’avenir économique des provinces. 

«Nous sommes reconnaissants aux gouvernements de l’Alberta et de la Saskatchewan pour leur action rapide en aidant les 17 500 entreprises de vente au détail de l’Alberta et les 4 900 entreprises de la Saskatchewan à continuer à survivre et à fonctionner en ces temps extraordinaires», a déclaré Diane J. Brisebois, présidente et chef de la direction, Conseil canadien du commerce de détail. «L’élimination de la peur et de la menace d’expulsion concernant le loyer impayé permet aux entreprises de se concentrer sur leur rétablissement. Nous encourageons toutes les provinces à emboîter le pas en promulguant un moratoire similaire dans l’intérêt des détaillants de tout le pays.» 


 

Pour plus d’informations ou pour les entrevues médias, contactez: Michelle Wasylyshen à mwasylyshen@retailcouncil.org  

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.