Finances et politiques fiscales | Nationale

Le budget fédéral prolonge la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) et prévoit des incitations à l’embauche

20 avril, 2021

Le gouvernement fédéral a présenté hier son Budget 2021, un document de plus de 700 pages comportant un large éventail de dépenses socioéconomiques. La plupart des nouvelles dépenses visent à favoriser la reprise économique, mais certains investissements importants poursuivent des objectifs à plus long terme, en particulier celui destiné à rendre les services de garderies abordables.

Voici certains des éléments les plus pertinents de ce budget pour les détaillants.

  • Les programmes actuels de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et de Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) sont prolongés jusqu’au 25 septembre 2021, mais avec une réduction de l’aide consentie. Le soutien maximal passera de 65 % des pertes de revenus en juin (taux actuel) à 60 % en juillet, puis à 40 % en août et à 20 % en septembre.
  • Concurremment, le gouvernement proposera un programme de subvention destiné à favoriser l’embauche et à permettre des augmentations salariales appelé Programme d’embauche pour la relance économique du Canada. Celui-ci fournira une subvention initiale représentant 50 % des dépenses supplémentaires sur la masse salariale (embauche, réembauche en congé, augmentation des heures ou des salaires) aux entreprises qui ont essuyé des pertes de revenus. Les taux de subvention baisseront progressivement avec le temps. L’objectif est d’éloigner les travailleurs des programmes d’aide (Assurance-emploi et Prestation canadienne de la relance économique) afin qu’ils réintègrent le marché, et de faire en sorte que ceux qui travaillent à temps partiel puissent être embauchés à temps plein. Les entreprises peuvent soumettre des demandes dans le cadre de la SSUC ou du nouveau programme, mais pas dans le cadre des deux au cours d’une même période de quatre semaines.
  • Un programme de soutien et de subvention en matière de commerce électronique est prévu pour les PME. Il comprendra des fonds pour former et embaucher 28 000 jeunes qui seront appelés à travailler dans ce domaine.
  • Le gouvernement s’est engagé à lutter contre les frais d’interchange excessifs des cartes de crédit et à poursuivre trois objectifs : abaisser les taux d’interchange moyens ; demander des frais similaires pour les petites et grandes entreprises ; et protéger les récompenses des consommateurs.

Consultez le communiqué de presse du Conseil canadien du commerce de détail.

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.