Commerce électronique et technologie | Prévention des pertes | Prévention des pertes

L’Internet des objets et l’intelligence artificielle alimentent les améliorations de la pile technologique dans le domaine de la prévention des pertes

25 mai, 2021

Comprendre la technologie et les capacités des systèmes actuels est essentiel pour établir les besoins et les améliorations nécessaires

Quand on souhaite protéger la rentabilité de son entreprise, les technologies dans lesquelles on investit et que l’on déploie afin de soutenir les efforts de prévention des pertes sont cruciales. Toutefois, déterminer quels éléments technologiques sont nécessaires et comment les combiner afin d’obtenir le meilleur résultat possible pour son organisation peut constituer un défi de taille pour bien des détaillants. Si on ajoute à cela les conséquences de la pandémie de COVID-19, on comprend vite pourquoi les équipes de prévention des pertes font aujourd’hui face à des défis qu’il aurait été presque impossible à prévoir il y a quelque temps et pourquoi il est important d’élaborer des réponses novatrices et d’explorer de nouvelles technologies afin de réduire le plus possible ces risques d’un nouveau genre.

« Nous vivons en ce moment une transition ; nous passons d’une époque où les caméras sont utilisées comme des outils qui enregistrent des vidéos à une époque où leur développement va permettre de s’en servir comme de capteurs produisant des données. »

Pour aider les détaillants à s’y retrouver dans l’univers complexe du développement de piles technologiques, Tony Hunt, directeur général de la prévention des pertes de London Drugs Ltd., a mené au cours du Forum sur la prévention des pertes dans le commerce de détail 2021 du Conseil canadien du commerce de détail une discussion de style entrevue avec Dan Reese, responsable du marketing vertical pour l’Amérique du Nord de Bosch Building Technologies, au cours de laquelle ces nouveaux défis ont été abordés. Les deux ont évoqué l’importance de la pile technologique, qui constitue aujourd’hui la base à partir de laquelle l’essentiel du travail des équipes de prévention des pertes est accompli. Selon M. Reese, cette importance est inscrite dans l’évolution même des technologies qui la soutiennent.

« Nous vivons en ce moment une transition ; nous passons d’une époque où les caméras sont utilisées comme des outils qui enregistrent des vidéos à une époque où leur développement va permettre de s’en servir comme de capteurs produisant des données, a-t-il expliqué. Les données alimentent les algorithmes, qui produisent à leur tour des données et des renseignements encore plus précis, lesquels aident les équipes de prévention des pertes à mieux établir leurs prévisions et à avoir un coup d’avance sur les risques et les menaces. »

Il a poursuivi en ajoutant que le rythme auquel les technologies audio et vidéo évoluent est incroyable et que cela constitue une excellente nouvelle pour les équipes de prévention des pertes de partout dans le monde.

« Je recommande fortement à tous les professionnels de la prévention des pertes de se familiariser avec le sujet de l’intelligence artificielle. »

« Je crois que nous sommes sur le point d’assister à un changement radical dans les capacités d’analyse des systèmes de sécurité, a-t-il prédit. Cela est favorisé par d’importantes technologies sous-jacentes. La combinaison de l’Internet des objets – où tous les appareils sont intelligents et connectés – et de l’intelligence artificielle nous permet d’atteindre de nouveaux sommets en termes de capacités de détection, tout en augmentant la puissance de traitement. Aujourd’hui, les systèmes alimentés par ce qu’on appelle l’intelligence artificielle des objets (AIoT) sont conçus pour apprendre et pour reconnaître les comportements normaux et pour déclencher une alarme quand quelque chose d’inhabituel est détecté. Cela offre aux détaillants la possibilité de passer de systèmes réactifs à des systèmes proactifs afin de cibler et d’atténuer les pertes avant qu’elles ne surviennent. »

À propos de la façon dont les détaillants peuvent le mieux utiliser les nombreuses technologies disponibles aujourd’hui, M. Reese a déclaré que les entreprises doivent définir clairement l’orientation qu’elles entendent suivre et les objectifs commerciaux qu’elles souhaitent atteindre. Puis, il a ajouté qu’en explorant le vaste et complexe éventail des technologies disponibles pour trouver ce qui est bon pour une équipe de prévention des pertes, la recherche et le développement d’une compréhension approfondie des capacités des technologies contribuent grandement à déterminer le meilleur choix.

« Je recommande fortement à tous les professionnels de la prévention des pertes de se familiariser avec le sujet de l’intelligence artificielle ainsi qu’avec la façon dont les appareils alimentés par la technologie peuvent devenir des outils incroyablement efficaces pour protéger leur entreprise. Cela ne signifie pas qu’ils doivent devenir des experts et savoir comment développer des systèmes d’apprentissage profond. Mais comprendre le potentiel de la technologie et combiner cette compréhension avec une conscience aiguë des systèmes actuels, notamment de leurs capacités et de leurs limites, peuvent réellement aider à distinguer entre des argumentaires de vente extravagants et des systèmes présentés avec justesse qui aideront une organisation. »

Soyez entendu. Économisez de l’argent. Restez informé.

Devenez membre.